Medexprim affine sa vision et voit plus grand

Publié par Simon Casteran sur forumeco.com

Santé. La start-up spécialisée dans l’imagerie médicale a reçu un nouveau coup de pouce pour poursuivre son développement.

Un accompagnement de trois ans par un chef d’entreprise et un prêt d’honneur de 40 K€. Début juillet, le Réseau Entreprendre Occitanie Haute-Garonne a fait une nouvelle heureuse en la personne de Karine Seymour, en décidant de soutenir la startup qu’elle a fondée, Medexprim. Celle-ci a développé, en collaboration avec le centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse, une suite logicielle, Radiomics Enabler, qui permet aux CHU et aux centres de lutte contre le cancer d’exploiter leurs archives d’images médicales pour la recherche et ainsi de valoriser ces ressources.

Les hôpitaux conservent en effet plusieurs millions d’examens d’imagerie via des systèmes informatiques appelés Pacs (Picture archiving and communication system). Des données peu ou pas exploitées qui pourtant, corrélées avec d’autres informations d’ordre médical (compterendu d’examen, résultats de laboratoire, analyses génétiques…) ou non (données sur l’environnement ou le comportement), permettent de mieux comprendre les mécanismes de développement de certaines pathologies, et de faciliter la réalisation de nouveaux types d’études épidémiologiques et de pharmacovigilance. Le logiciel a ainsi déjà été utilisé dans quatre études rétrospectives basées sur des images collectées dans le cadre de soins courants : l’une sur les troubles de la marche, l’une en urologie, l’une sur les tumeurs cérébrales et sur la prise en charge d’AVC.

Pour Karine Seymour, cet accompagnement est avant tout « une reconnaissance de la pertinence de notre projet » ; tandis que sur le plan opérationnel, les 40 K€ de prêt d’honneur qui lui ont été attribués représentent « une aide non négligeable pour une start-up à ce stade de développement ! Cela va nous permettre de recruter deux salariés à la fin de l’année, l’un avec un profil de technicien dans l’exploitation des données et le support, l’autre dans le marketing et la communication ». Auquel il faudra ajouter peut-être bientôt 200 K€ – une levée de fonds est en cours – et un prêt classique de 50 K€, Karine Seymour envisageant aussi de solliciter des subventions régionales et un prêt auprès de Bpifrance pour un montant du même ordre.

Lire la suite de l’article !
By |2018-07-30T16:30:25+00:00juillet 30th, 2018|Categories: Actualités adhérents, Brèves|Tags: , , |Commentaires fermés sur Medexprim affine sa vision et voit plus grand